Réparation de disque dur interne

Disque dur interne : description


 Le disque dur est le support de stockage le plus répandu et le plus largement utilisé dans les ordinateurs, les serveurs et les centre de données à grande échelle. Le prix du gigaoctet du disque dur est le plus faible et sa fiabilité est la plus élevée comparativement avec les autres supports de stockage. Les formats de disque dur les plus répandus sont 3.5" utilisés notamment dans les ordinateur de bureau et 2.5" utilisés dans les ordinateurs portables.

Appelez 09 50 40 07 30

N° local non surtaxé



Le disque dur interne contient des composants matériels et logiciel dont les plus importants sont :

  • Le moteur de rotation : il entraîne les plateau à une vitesse de 4200/5400/7200 RPM.
  • La carte électronique de contrôle (PCB) : pour actionner le moteur et contrôler les flux des données. La PCB offre à l'utilisateur un connecteur SATA ou IDE très souvent, ou bien SCSI ou SAS pour des disques durs spécifiques.
  • Les plateaux de conservation de données. ils sont entrainés en rotation par le moteur.
  • Le bloc des têtes de lecture : composé de bras, têtes de lecture/écriture et de connecteur pour communiquer avec la carte électronique (PCB). Le bras change la position des têtes de lecture d'une piste à une autre. Le blos ainsi que les plateaux sont les seuls éléments en mouvement.
  • L'activateur du bras (VCM) qui entraîne le mouvement des têtes de lecture en fonction des commandes de l'utilisateur.

Le Firmware : micro code interne logé en partie sur les plateaux et une autre partie sur la PCB, pour harmoniser l'interaction entre tous les composants ainsi que pour veiller sur le bon fonctionnement du disque dur.

Disque dur interne : fonctionnement


A la mise sous tension, le moteur est alimenté et commence à tourner. A ce moment, le bloc des têtes de lecture est en repos sur une zone de parking spéciale. Cette zone neutre (démagnétisée) peut être sur les plateaux (vers le centre) ou bien sur une rampe, comme dans l'exemple ci-côté. Lorsque le moteur arrive à sa vitesse nominal, une couche d'air est créée sur les plateaux pour porter les têtes de lecture et les garder en flottement sans jamais toucher les plateaux. Les têtes de lecture peuvent être lancées sur les plateaux afin de lire et écrire les données. A la fin, les têtes reviennent sur leur emplacement d'origine.


Pannes de disque dur interne


Étant donné la composition du disque dur interne, on peut s'attendre à deux type de pannes suivant leurs origines, pouvant enfreindre la récupération de données de disque dur externe non reconnu :

  • Panne de disque dur endogène liées à la nature du disque dur.
  • Panne de disque dur externe exogène liés au comportement de l'utilisateur.

Les pannes endogènes du disque dur se produisent de façon naturelle sans aucune intervention de l'utilisateur. Ces pannes sont généralement dues à la fiabilité des différents composants du disque dur ainsi que au vieillissement et à l'usure. Ces pannes peuvent se traduire par :

  1. Une défaillance d'un composant électronique ou mécanique.
  2. Une baisse significative de la qualité des têtes de lecture/écriture ou bien de la couche ferromagnétique des plateaux sur lesquels les données sont écrites, produisant ainsi un nombre important d'erreurs de lecture/écriture dépassant la capacité de gestion du Firmware.
  3. Une défaillance ou un défaut de constructeur : certaines séries de disque dur sont défectueuses à la sortie d'usine.
  4. Altération du Firmware du disque dur.

Les pannes exogènes du disque dur défectueux sont souvent liées au comportement de l'utilisateur ou bien à un événement externe. On peut en citer :

  1. Conditions climatiques : températures ou humidité excessives, inondation, incendie, etc.
  2. Choc brutal ou chute du disque dur : la chute ou le choc d'un disque dur sont des accidents fréquents en raison de la mobilité de ces disques durs.
  3. Attaque de virus ou formatage de disque dur par erreur : ces événements conduisent toujours à une panne logique et peuvent provoquer une perte de données partielle ou totale.

Réparation de disque dur interne


La panne matérielle de disque dur peut affecter le bon fonctionnement du disque. Cette panne peut concerner un ou plusieurs composants du disque dur : composant mécanique, composant électronique ou composant du Firmware. On parle donc de disque dur inaccessible physiquement ou disque dur non reconnu par l'ordinateur. Cette panne peut s'accompagner d'une panne logique. Les exemples les plus connus de la panne matérielle : un disque dur ne tourne plus, un disque dur tombé, un disque dur ayant subi une surtension. Parmi les exemples les moins connus au grand public, un disque dur non reconnu en raison du vieillissement et l'usure du disque dur, un disque dur verrouillé par un mot de passe. Étrangement c'est une panne matérielle car en raison de ce verrouillage, à partir d'un disque dur HS, récupérer les données peut être inopérant.


On rappelle que réparer un disque dur endommagé interne n'est qu'un moyen pour récupération de données inaccessibles. Par conséquent, récupérer les données de disque dur hs doit être l'objectif principal de toute intervention pour récupérer les données de disque dur endommagé.

  • En cas de défaillance d'un composant de disque dur, réparer un disque dur endommagé interne demande parfois le remplacement des composants du disque dur défectueux.
  • En cas d'erreurs importantes de lecture/écriture dépassant la capacité de gestion du Firmware, réparer disque dur interne est une opération fictive, car cela revient à éliminer les signes des symptômes de la panne et non pas les causes de la panne. cela peut être temporaire le temps de sauvegarde de disque dur physiquement.
  • Réparer un disque dur défectueux, sorti d'usine est très problématique, car certains défauts ne peuvent par être imaginés par les outils de réparation de disque dur. Dans certains cas, le constructeur peut fournir des information visant à aider les professionnels de récupération de données à éliminer ce défaut.
  • Réparer un disque dur endommagé interne dans certains cas peut être impossible si la dégradation du disque dur est irréversible en raison de températures ou humidité excessives, inondation, incendie, etc.
  • La réparation de disque dur ayant subi un choc ou une chute n'est que le remplacement du bloc des têtes de lecture si l'état des plateaux le permet. Sinon, le disque est considéré mort à jamais.

Réparer un disque dur n'est jamais sure


Une remarque importante concernant la panne matérielle de disque dur. Selon la définition de la panne matérielle de disque dur, réparer un disque dur interne n'est toujours pas un synonyme de travailler avec les pièces mécaniques, car on peut travailler uniquement avec des pièces immatérielles comme des fragments ou des modules de Fimrware. Pour être plus explicite, la réparation de disque dur en panne matérielle, de disque dur interne peut être effectuée par des moyens matériels ou logiciels, toujours dans l'objectif de récupération de données sur disque dur. L'usage d'un utilitaire de disque dur dans un premier temps permet d'en savoir plus sur la panne du disque.

  • Réparation de disque dur par des moyens matériels : C'est le cas des disques durs souffrants d'un dysfonctionnement de leur Firmware. Dans ce cas, il faut disposer des fragments de Firmware identiques ou compatibles et effectuer une réparation du Firmware par le biais de cartes électroniques et logiciels spécifiques et très onéreux. Un programme de réparation de disque dur n'est accessible qu'aux professionnels en raison de son prix très élevé ainsi que l'expérience nécessaire pour le manipuler.
  • Réparation de disque dur par des moyens logiciels : C'est le cas de disque dur en panne de partie matérielle, comme carte électronique, bloc des têtes de lecture, moteur, etc. Dans ce cas, la récupération de données de disque dur en panne commence par le remplacement des pièces défectueuses par des identiques ou compatibles qui sont relativement rares et chères.
  • Il est important à noter que récupérer les données sur disque dur hs n'est pas garanti car la réussite dépend de beaucoup de paramètres, dont le plus important est le bon état physique des plateaux du disque dur. Des utilitaires de disque peuvent être utiles afin d'identifier le moyen pour déterminer l'outil adéquat pour la récupération de fichiers de disque dur HS. Il n’y a aucun logiciel de récupération de disque dur endommagé ou récupération de données de disque dur  endommagé physiquement.

Paradoxe de réparation de disque dur


Pour réparer un disque dur HS interne en panne matérielle, on a besoin très souvent d'un disque dur identique, afin de disposer des ressources matérielles et logicielles dont on aura besoin pour l'opération. Ce qui peut compromettre la réparation de disque dur et la rend plus onéreuse au client que dans le cas de récupération de données avec un moyen purement logicielle.


Qu'est qu'un disque identique ?

De manière générale, il y un disque complètement identique. Il s'agit d'un disque qui a été produit dans le même lot, avec les mêmes paramètres dans le même usine. Il y a aussi des disques partiellement identiques. Ces disques sont identiques dans un sens et différents dans un autre. Selon le cas, on détermine  le besoin d'un disque dur strictement ou partiellement identique. Il y a un certain nombre de critères à accorder lors d'une recherche d'un disque identique.


Exemple :

Pour réparer un disque dur Maxtor STM3500320AS ayant un problème de tête de lecture, il faut absolument trouver un disque avec les données suivantes identiques : Modèle, P/N, les 3 premiers chiffres du S/N et le même site de fabrication. Alors que pour réparer le même disque ayant un problème électronique, il suffit de prendre un disque proche : seul le numéro de la PCB sera suffisant.


Disque d'occasion pour pièces sont beaucoup plus cher que les disques neufs

C'est le paradoxe du disque dur et le problème majeur dans la réparation de disque dur. Puisque la réussite de réparation de disque dur interne dépend d'un disque dur identique, il est tout à fait cohérent que celui qui détient un disque dur ayant des informations recherchées, demande un prix élevé. Le détenteur de ce disque ne propose pas un support de stockage, mais plutôt un certains nombre de ressources matérielles et logicielles ayant certaines caractéristiques.