Récupération de données RAID Linux

Le RAID Linux est un RAID logiciel, à la différence du RAID matériel géré un contrôleur (carte ou processeur). ce RAID est géré entièrement par le noyau logiciel Linux. Ce RAID est construit avec des volumes (devices) pouvant être un disque physique, un fichier ou bien une partition sur la totalité du disque ou bien seulement sur une partie du disque.  Par exemple, un RAID 5 Linux peut être réalisé sur un seul disque contenant trois partitions. Également, il peut être construit sur un seul disque avec une seul partition ayant trois fichiers assimilé à un volume (disque virtuel).

Il n'y a aucune contrainte sur le volume qui sera utilisé pour le RAID. Ce qui donne une large liberté pour concevoir une solution RAID logiciel Linux.

RAID logiciel, notions

Dans un RAID logiciel Linux, un volume peut jouer plusieurs rôles : Remplaçant, Défaut, ou Sain.

 

1. Disque remplaçant "Spare disk"
Le disque remplaçant est un disque ne faisant pas partie du RAID sauf en cas de panne d'un disque actif. Lorsqu'un disque est en panne, il sera marqué comme "défectueux" et une reconstruction sera effectué sur le premier disque remplaçant disponible. Ainsi le disque remplaçant offre une sécurité supplémentaire, spécialement au RAID 5.

 

2. Disque en défaut
Lorsque la couche RAID logiciel rencontre un disque défectueux,il sera marqué "en défaut" et la reconstruction du RAID commence immédiatement sur le premier disque remplaçant disponible. Le disque en défaut reste faisant partie du RAID mais sera désactivé du système de fichiers..

 

3. Disque sain

Le disque sain est un disque actif et participe aux activités du RAID.

 

4. Chunk size

 

L'écriture dans une RAID ne peut être jamais parallèle sur l'ensemble des disques. Pour écrire un octet dans un RAID 0, il faut écrire 4 bits dans chaque disque. Le premier bit sur le premier disque et le second sur le deuxième disque. Le matériel informatique ne peut pas traiter cette demande d'écriture. Pour cette raison, la notion du "Chunk size" (bloc size ou taillle du bloc) a été introduite et définie par : la plus petite quantité de données pouvant être écrite sur un volume. Écrire 16 KO avec un bloc size de 4 KO divise les données en quatre blocs (bloc 1 &3 sur le premier volume et bloc 2&4 sur le second volume). Le bloc size est un des paramètres les plus importants du RAID.

Récupérer RAID Linux

La récupération de données d'un système RAID Linux dépend de l'état du RAID et de sa panne. Très souvent l'administrateur du RAID Linux tente des manipulations afin de remettre le RAID en fonctionnement, tout en ignorant l'état physique des disques durs. Ce qui conduit très souvent à une aggravation de l'état du RAID. Le traitement du RAID Linux est effectué au cas par cas suivant les problèmes rencontrés. L'objectif d'un professionnel de récupération de données est bien arriver aux données et non pas administrer un RAID.

Voici quelques étapes essentielles à respecter avant de manipuler un RAID Linux.

 

1. Intégrité

Un RAID Linux ne doit jamais être manipulé en l'état, car un disque lent ou en panne peut créer une désynchronisation avec les autres disques.

 

2. Clonage des disques 

Tous les disques du RAID doivent être clonés ou imagés afin de préparer une base saine de travail de reconstruction du RAID.

 

3. Identification des disques

A partit d'un disque sain, il faut récolter toutes les informations sur le RAID et identifier les disques actifs et les disques manquants. 

 

4. Identification des paramètres du RAID

Les paramètres du RAID doivent être identifié : type de RAID, nombre des disques, bloc size, ordre des disques.

 

5. Assemblage et analyse

Avec les informations recueillies, le RAID peut être reconstruit de manière logicielle afin d'en créer une image qui sera analysée plus tard pour extraire les données utiles.