FAQ sur la récupération de données

 Dans cette page, nous essayons de répondre aux questions les plus fréquentes, concernant les différents supports de stockage, la récupération ou la recherche de données. Notre objectif est de clarifier et de démystifier les légendes dans ce domaine d'une part et d'expliquer le fonctionnement commercial et procédurale de Diskeom d'autre part. Si vous ne trouvez pas une réponse à votre question, merci d'utiliser le formulaire de contact afin d'enrichir le débat.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.



Choisissez le sujet de votre question :

Questions techniques


Questions techniques générales

Quels sont les différents types de support de stockage ?

Les supports de stockage peuvent être classés en deux familles : supports informatiques et non informatiques. Les supports informatiques de stockage sont classés suivant le principe d'enregistrement de données : supports magnétiques comme le disque dur et ses produits dérivés (serveur, RAID, etc), support électronique à base de mémoire Flash comme la clé USB, carte mémoire, etc, et enfin le support optique comme le CD, DVD, BD etc.

Quel est le meilleur support de stockage ?

De quel point de vue ?! En termes de durée de conservation, l'homme moderne n'a pas pu inventer mieux que les techniques de l'ancien monde : la gravure sur pierre ou l'écriture sur papier qui restent les meilleurs supports de stockage de données.

Qu'est-ce qu'un panne logicielle ?

Une panne logicielle ou une panne logique est une panne en rapport avec la structure logique des données sur un support de stockage informatique. Elle est entièrement traitable par des moyens logiciels. Exemple : corruption de partition, attaque de virus, etc. Le support de stockage ne sera pas mis en cause.

Qu'est-ce qu'une panne matérielle ?

Une panne matérielle est une panne physique concernant le support de stockage lui même. La panne matérielle peut être conjuguée avec une panne logique. Récupérer les fichiers de disque dur endommagé est impossible directement dans des conditions normales de fonctionnement. Ce type de panne est traitable par des moyens matériels d'abord (du tournevis à la Salle Blanche) et ensuite par des moyens logiciels. Récupérer disque dur HS est une problématique très discutable en termes de coût et de probabilité de réussite. Car certaines pannes sont fatales pour pouvoir récupérer disque dur HS. A noter que la récupération de données de disque dur endommagé ne peut pas être effectuée directement sans passer par des spécialisés dans les disques durs endommagés.

Comment les données sont enregistrées dans un support de stockage ?

Sur un support de stockage, une donnée  est écrite et enregistrée de façon binaire, par un état : oui ou non,  présente ou absente, 1 ou 0 (un bit). Afin de faciliter l'expression de ces données, ces bits sont regroupés par 4 bits pour exprimer 16 état (codage hexadécimal 0,1,2,...,9,A,...,F). Un octet est représenté par deux groupes de 4 bits (ex. 1F,A6,20, etc). Toutes les données sont représentées par une série d'octets. D'où l'expression de la taille d'un fichier en kilo-octets, méga-octets, etc.

Qu'est-ce qu'un système de fichiers ?

Le système de fichiers définit la manière d'enregistrement les données sur un support de stockage et de pouvoir les trouver facilement à la demande de l'utilisateur. Par exemple, pour construire une ville dans un désert, il faut limiter l'espace, le cadrer, créer des parcelles, des immeubles, des adresses, etc. L'ensemble de ces méthodes peut être appelé "système de construction" et peut être comparable au "système de fichiers". Les systèmes de fichiers sont différents en fonction des besoins imaginés par leurs créateurs. Les plus connus sont FAT, NTFS, HFS, EXT, etc. 

Puis-je faire de la récupération de données par moi-même ?

Oui dans certains cas et absolument pas dans d'autres cas ! Tout dépend de votre degré d'habilité et de vos équipements. En cas de pannes logiques, si vous êtes très à l'aise avec les moyens informatiques, si vous disposez de bons logiciels, de bons ordinateurs, de temps, d'un bon sens d'analyse des résultats, vous pouvez faires quelques manipulations. Mais, dans le cas de pannes matérielles, c'est beaucoup plus complexe car il faut d'abord remettre le support en vie et ensuite l'interroger.  Les moyens utilisés sont très sophistiqués et onéreux.

Pourquoi aurais-je besoin d'un professionnel de la récupération de données comme Diskeom ?

C'est une question de moyens, d'expérience, et de sens d'analyse. Nos logiciels sont à jours, et notre matériel est le plus à la pointe. La chaîne de résolution d'un problème de support de données est longue. Un professionnel digne de ce nom doit disposer de la totalité des maillons de cette chaîne afin d'optimiser la chance de retrouver les données de disque dur. Certains pseudo-professionnels ne disposent que d'une petite partie de cette chaîne et font appel à la sous-traitance pour le reste. Ce qui représente une prise de risque supplémentaire sur un support de stockage, dont le client peut se passer en s'adressant à un professionnel adéquat comme Diskeom.

Quel est le meilleur logiciel de récupération des données effacées?

Un logiciel de récupération de données gratuit peut, dans certains cas très légers, être utile. Mais dans un cas plus sérieux : attaque de virus, l'usage de logiciel de formatage de disque dur, effacement de données depuis un long moment, un logiciel de récupération de données gratuit ne sera pas d'une grande utilité. L'utilisateur a le choix entre payer une licence pour un logiciel de récupération de données performant ou bien confier la tâche à un professionnel équipé d'un bon logiciel récupération de données.

Dans le premier cas, l'utilisateur est confronté à plusieurs défis :

  • Savoir choisir un logiciel  de récupération de données de qualité (sous Windows 7, Mac ou Linux).
  • Savoir exploiter et se former sur un logiciel de récupération de données de qualité professionnelle.
  • Enfin, le besoin de comparer les résultats obtenus par son logiciel de récupération de données effacées gratuit.

Dans le second cas, où la tâche de recherche de données est confiée à un professionnel de récupération de données :

  • Plusieurs analyses peuvent être effectuées avec chaque logiciel récupération de données.
  • Une comparaison de performance peut être effectuée afin de sélectionner les résultats du meilleur logiciel récupération de données.
  • Un logiciel de récupération de données professionnel est sélectionné soigneusement, licencié et à jour en permanence.
  • Un logiciel de récupération de données sur disque dur externe est identique à celui d'un disque dur autre. Car quelque soit le disque dur, à partir du moment où il est reconnu en tant que support physique, il peut être traitable par un logiciel de récupération de données de disque dur gratuit quelconque.
  • Enfin, une entreprise de récupération de données permet un gain du temps inestimable pour l'utilisateur et les résultats obtenus seront optimisés.

Très souvent, un logiciel gratuit de récupération de données sur disque dur peut souffrir de l'un de ces défaut :

  • Soit il n'est pas abouti en termes de fonctionnalités.
  • Soit il n'est pas abouti en termes d'ergonomie et facilité d'utilisation.
  • A l'heure actuelle, le meilleure logiciel de récupération de données est bien PhotoRec de "cgsecurity.org". Logiciel gratuit de récupération de données qui a évolué récemment vers une interface agréable à utiliser.

Disque dur raw ! Pourquoi ?

Un disque dur raw peut avoir plusieurs explications :

  • Un disque dur raw est tout simplement un disque dur brut, non partitionné et aucun système de fichiers n'y est défini.
  • Si le systeme des fichiers (FAT, NTFS, ou autre) n'est pas reconnu par l'ordinateur, un disque dur raw peut être obtenu.
  • En cas de panne physique du disque dur, lorsque le disque n'est pas reconnu par le gestionnaire des disque, l'ordinateur donne à tort une information de disque dur raw.
  • Un disque dur en panne de Firmware, peut communiquer une fausse information au Bios qui à sont tour envoie l'information au système d’exploitation de disque dur raw.
  • Une attaque de virus peut rendre un disque dur raw en changeant les information de la table de partition ainsi que les information du secteur de boot.
  • Un disque dur raw peut être très simple ou très compliqué. Une analyse délicate et savante doit être effectuée.
  • Enfin, manipuler un logiciel pour formater un disque dur sans le maîtriser peut rendre un disque dur raw.

Comment récupérer des fichiers supprimés ?

La question du "comment récupérer des fichiers supprimés ?" paraît simple d'apparence alors qu'il faut la comprendre dans toutes ses dimensions. Beaucoup d'autres questions s'imposent afin de déterminer comment récupérer les données supprimées de disque dur.  S'agit-il d'une suppression simple et consciente des données ? Ne s'agit-il pas plutôt d'une autre panne du disque dur donnant l'impression de suppression de données ?! Une fois les réponses à ces questions sont bien déterminées, la question de récupérer des données supprimées peut être abordée. En somme, voici les règles à respecter en cas de recherche de données supprimées pour récupérer les fichiers effacés :

  • Être sûr que le disque ne souffre pas des secteurs défectueux ou bien d'une panne matérielle. Sinon, une récupération de fichiers supprimés ne peut pas aboutir.
  • N'utiliser que strictement en lecture le disque pour récupérer des fichiers effacés et récupérer les données supprimées.
  • Ne jamais écrire les fichiers récupérés sur le disque source. Car la récupération de données supprimées peut s'auto altérer en raison de l'auto effacement de la source.
  • En cas de difficultés de récupération de fichiers supprimés, s'adresser à un professionnel de récupération de données tout en étant sûr que le disque source n'a jamais été modifié.

Comment récupérer les données de disque dur gratuitement ?

La récupération de données de disque dur gratuitement n'existe pas par défaut car ce type de service est très chronophage. Récupérer un disque gratuit peut exister dans certain cas :

  • Un ami, récupérateur de données gratuit, qui rend service (contre un autre service).
  • Un amateur souhaitant s'exercer sur votre disque.
  • Un informaticien d'entreprise peut le faire dans le cadre de ses fonctions.
  • Vous le faites par vous même, moyennant un logiciel gratuit de récupération de disque dur ou l'achat d'une licence.
  • Dans tous les cas, on doit maîtriser comment récupérer les données sur disque dur. Sinon, certaines manipulations sont à sens unique et peuvent causer une perte définitive de données.

Récupération de données formatées ?

Le terme de "données formatées" est très inapproprié. On parle souvent de données effacées et données supprimées. Par contre, ce terme peut convenir au cas où les données ont été effacées de façon sécurisée. Certains logiciels sont capable d'effacées des dossiers et des fichiers spécifiques en bas niveau, en remplaçant les octets des ces fichiers par des zéros ou par des séquences aléatoires. Dans ce cas, la récupération des dits fichiers est impossible. Par contre, la récupération d'autres versions de ces fichiers pourrait être faisable.

Questions techniques sur disque dur

Faut-il réparer un disque dur ?

Un disque dur est un support  magnétique de stockage de masse de données informatiques (voir article en détails). Il contient des éléments électronique et mécanique. Les organes principaux sont les plateaux pour la conservation de données et le bloc des têtes pour lecture/écriture. Les opérations sont orchestrées par des éléments électroniques (comme la PCB), des éléments mécaniques (comme le moteur), et logiciel (firmware). Les données sont enregistrées selon le principe magnétique, où la tête de lecture/écriture crée un micro-champ magnétique permanent (Nord ou Sud) sur une petite zone la couche ferromagnétique du plateau. Enfin, le disque dur est une machine assez complexe dont la sûreté de fonctionnement est la condition primordiale de la sécurité des données. Pour nos amis anglophone, le terme équivalent à récupérer un disque dur externe en panne, comment récupérer les données est : external hard disk drive recovery.
En cas de panne de matérielle de disque dur, certains utilisateurs pensent s'adresser à un réparateur de disque dur en croyant que cela doit exister. Même s'il existe, l'idée d'aller voir un réparateur de disque dur n'est pas pertinente pour les raisons suivantes :

  • Si le disque est sous garantie, il est préférable de faire un échange standard.
  • Si le disque n'est plus sous garantie, on se pose la question sur l'importance des données.
  • Si les données sont importante, le réparateur du disque dur va focaliser sur le disque et non pas sur les données. D'où un risque de perdre les données.
  • Si les données ne sont pas importantes, il est complètement déraisonnable de penser à réparer à réutiliser un disque dur très peu onéreux. Sauf si on peut réparer un disque dur gratuitement.

Y a-t-il un logiciel de réparation de disque dur ?

La réponse dépend du vrai sens du mot "réparation de disque dur". Il faut partir du principe de contenant et de contenu. Un secteur physique sur le disque dur est un contenant. Les données inscrites dans ce secteur est un contenu. Le contenant est un espace physique alors que le contenu est une information logique. Un programme de récupération de disque dur n'est utile que pour récupérer le contenu de disque dur, et ne peut en aucun cas agir sur le contenant.
La notion de réparation de disque dur ne peut porter que sur le contenu dans l'objectif de réparer un disque dur HS. Car si le contenant est endommagé, il n'y a aucun moyen de le réparer. Par contre, il existe de logiciel de réparation de disque dur pouvant détecter le contenant endommagé afin de le marquer et l'isoler pour empêcher une future utilisation. Donc réparer un disque dur défectueux revient tout simplement à éliminer le contenant inutilisable.  Tandis que pour réparer le contenu, il existe une multitude de logiciel de réparation de disque dur. Enfin, un disque dur ayant un contenant endommagé doit être immédiatement neutralisé, récupéré et mis au rebut. Un logiciel pour disque dur ne peut pas tout faire pour réparer un disque dur et récupérer ses données. Le principe de prudence impose qu'un disque dur n'est pas à réparer même avec le meilleur logiciel pour disque dur. Il suffit d'en sauver les données et l'écarter au lieu de réparer les erreurs du disque dur et prendre le risque insensé de perte de données.
La réparation du contenu peut être envisagée de différentes manières selon le cas :

  • Réparer une partition disque dur externe : il s'agit très souvent d'une recherche de la table de partition ou bien de rendre la partition principale active par un programme de récupération de données.
  • Réparer une partition de disque dur externe : si le secteur de boot est endommagé, il faut dans ce cas reconstituer ce secteur pour rendre la partition accessible. Un logiciel pour réparer un disque dur est tout à fait capable d'effectuer cette tâche.
  • Réparation de disque dur Mac : les disques durs avec un système de fichiers HFS peut ne pas être pris en charge sur un ordinateur Mac antérieur. Il serait préférable dans ce cas de faire un transfert de données sur un disque ayant le système de fichiers adéquat.

Quelles sont les types de pannes du disque dur ?

Le disque dur est un dispositif pour enregistrer et conserver les données informatiques selon un système de fichiers FS. La disponibilité des données dépend de l'intégrité physique du contenu du disque dur ainsi que du bon fonctionnement du contenant. De cela, on peut parler deux familles de pannes : pannes de contenus et pannes de contenant. Une panne de contenant peut altérer le contenu générer ainsi une panne de contenu. De plus le Bios peut envoyer un message d'erreur de disque dur.

Qu'est-ce qu'une panne logique ?

Une panne logique est une panne de contenu en supposant que le contenant en tant que machine est fonctionnel. Ce type de panne peut se traduire par plusieurs incidents : corruption de la table de partition, corruption du secteur de démarrage d'une partition, corruption de la FAT ou de la MFT (pour les windosiens), attaque d'un virus, disparition brutale partielle ou totale des données, suppression volontaire des données, l'utilisation de logiciel de formatage de disque dur, ou logiciel pour partitionner disque dur, etc. Ces pannes sont considérées logiques car elles peuvent être réparées par des moyens logiciels uniquement. Les traitements sont en générale rapide et relativement peu onéreux, car un logiciel pour récupérer les données de disque dur sera largement suffisant.

Qu'est-ce qu'une panne mécanique ?

Une panne mécanique pure, concerne un des composants mécaniques du disque dur. Cela peut être un problème de moteur "spindle", un problème de bloc des têtes de lecture/écriture, ou bien un élément accessoire nécessaire au fonctionnement mécanique. Pour ce type de panne, il faut disposer des moyens, d'environnement, et des pièces de rechange adéquats, mise à part l'habilité et l'expertise. Le système d'exploitation avertit très souvent, dans un message lord du démarrage, de ce type d'erreur de disque dur.

Qu'est-ce qu'une panne électronique ?

L'électronique fait une partie intégrante du disque dur, représentée par une carte électronique "PCB". Cette carte est souvent unique et propre au disque dur. Un de ses composants peut défaillir à ses fonctions, rendant la PCB et le disque dur inopérants. Si le dysfonctionnement du disque dur est dû à un composant électronique, la panne est appelé "panne électronique".

Qu'est-ce qu'une panne de Firmware ?

Le Firmware est un micro-code logé dans le disque dur afin d'assurer toutes les fonctions du disque dur et en prévenir les défauts. Ce micro-code peut être sujet d'altération ou de défaut structurel. Le vieillissement et l'usure naturels du disque dur peuvent amener l'un des indicateurs du bon fonctionnement du disque à un seuil critique. Ce qui provoque son arrêt. Le verrouillage du disque dur par un mot de passe dans le BIOS peut également rendre le disque dur non fonctionnel. Toutes ces pannes sont considérées comme "panne de Firmware".

Qu'elle est la panne d'un disque dur tombé ?

Plutôt "les pannes de disque dur externe tombé" ! Car une chute de disque dur concerne dans la grande majorité des cas les disques durs externes. Un disque dur tombé ne provoque toujours pas le même phénomène. Mais, dans tous les cas, il s'agit bien d'un problème mécanique qui peut provoquer une panne logique, une panne électronique ou une panne de Firmware simultanément. Une réparation de disque dur tombé demande une délicatesse et une expérience très importantes, notamment dans l'ordre d'élimination des pannes successives. Si la chute crée des impacts dans la zone du Firmware, elle peut causer un dysfonctionnement irréversible (HS en gros), et aucune donnée ne peut être récupérée. Cette chute peut impacter la zone de données de l'utilisateur. Par conséquent, récupérer les données de disque dur externe tombé peut être partiel (le client ne sera pas content). Une chute peut provoquer un freinage mécanique du moteur. Si le client insiste sur l'alimentation du disque, cela peut faire griller des composants électroniques sur la PCB. Le problème peut se propager en cascade. Ce qui complique l'opération de récupération de données, voire la rendre impossible. Pour la sécurité du disque, il serait inutile de penser de récupérer les données de disque dur externe gratuitement par un moyen quelconque. Pour un disque dur tombé, récupérer les données exige que toutes les pannes soient éliminées de façon logique et cohérente.

Que faire avec un utilitaire de disque dur ?

Un utilitaire de disque dur peut donner des informations intéressantes, notamment sur l'état de santé du disque. Il permet également de faire un scan afin de détecter la présence des secteurs défectueux. Il permet également de donner des informations SMART sur le disque. Un SMART signalant une erreur est à prendre au sérieux immédiatement. Alors qu'un SMART ne signalant aucune erreur n'est pas un gage de bon fonctionnement du disque dur. Par expérience, un utilitaire de réparation de disque dur est intéressant dans certaines limites. Les fonctions d'un utilitaire de disque sont très variables selon l'éditeur du logiciel. Très souvent, on peut installer une version d'essai avant d'acquérir l'utilitaire de disque, permettant le test et l'appréciation.

Qu'est-ce qu'un logiciel de disque dur ?

Un logiciel de disque dur est un outil de disque dur (logiciel, programme) pouvant s'intéresser à un ou plusieurs aspects du fonctionnement du disque dur. On en trouve un logiciel de disque dur pour le diagnostiquer en tant que support physique. Un autre logiciel de disque dur peut être uniquement conçu pour effectuer des recherches de données, ou bien pour cloner, sauvegarder, ou synchroniser les données, etc. Pour les professionnels, il existe un outil de récupération de disque dur pouvant agir sur le microprogramme interne pour le réparer. Selon le besoin, un tel outil de disque dur ou tel logiciel de disque dur peut répondre à une fonction demandée. En règle générale, un disque dur réparé ne doit jamais être réutilisé.

Quel est le meilleur logiciel de réparation de disque dur gratuit ?

La réponse dépend du vrai sens du mot réparation de disque dur. Il faut partir du principe de contenant et de contenu. Un secteur physique sur le disque dur est un contenant. Les données inscrites dans ce secteur est un contenu. Le contenant est un espace physique alors que le contenu est une information logique. La notion de réparation de disque dur ne peut porter que sur le contenu. Car si le contenant est endommagé, il n'y a aucun moyen de le réparer. Par contre, il existe de logiciel de réparation de disque dur  gratuit pouvant détecter le contenant endommagé afin de le marquer et l'isoler pour empêcher une future utilisation.  Tandis que pour réparer le contenu, il existe une multitude de logiciel de réparation de disque dur externe ou interne. Enfin, un disque dur ayant un contenant endommagé doit être immédiatement neutralisé, récupéré et mis au rebut. L'utilitaire de récupération de disque dur "CHKDSK" est particulièrement intéressant car il peur réparer le contenu et isoler le contenant, en l'exécutant avec certaines options.

Comment réparer un disque dur externe ou interne?

Le terme en anglais est "recover hard disk ou hard disk drive recovery." Lorsqu'on parle de réparation de disque dur, on signifie exactement le dépannage de disque en panne physique (matérielle, électronique, mécanique, etc). On suppose également que la question du "comment réparer un disque dur" porte sur la remise en fonctionnement du disque dur. Cela étant dit que le disque a subi un dommage physique ou fonctionnel. De manière générale, la récupération de disque dur endommagé revient à remplacer l'organe défectueux par un organe identique. Dans le monde du disque dur, le mot identique prend le sens de compatible car les fabricants ne disposent jamais sur le marché des pièces de rechange (comme les voitures par exemple). Comme les modèles des disques dur changement rapidement, trouver des pièces compatibles pour réparer un disque dur devient un défi pour le professionnel de récupération de données et génère un surcoût pour le client demandeur du service. Le remplacement des organes du disque dur doit être effectué dans une salle blanche. Alors que la réparation du Firmware peut être effectuée dans des conditions de bureau normales. La récupération de disque dur endommagé est une opération préalable à toute tentative de récupération de données.

Récupération de données Mac, quelle différence ?

Certains utilisateurs de Mac sous iSO de Apple pensent que la récupération de données Mac est différente d'une récupération de données d'un autre système d'exploitation. Il faut que l'on soit clair sur cette question. Réparer un disque Mac, réparer un disque Windows ou réparer un disque Linux ou tout autre système d'exploitation, cela revient au même. A partir du moment où les données sont stockées sur un disque dur, il faut penser que c'est une affaire de disque dur plus qu'une affaire de récupération de données Mac spécialement. Voici les explications :

  • La première étape de la récupération de données est le clonage du disque dur secteur à secteur. C'est opération aveugle et indépendante du de l'OS ou du système de fichiers (FS) du disque.
  • La deuxième étape est l'analyse du clone. A ce stade, l'analyse peut être effectuée sur un ordinateur avec un OS quelconque, du moment où le logiciel d'analyse de disque dur prend en charge le système de fichiers (FS) du disque dur.
  • La troisième étape consiste à récupérer les données sur disque dur formaté en HFS (pour Mac) et sain physiquement. Dans cette étape, il faut prendre en compte l'OS sur lequel le disque des données récupérées doit fonctionner. S'il s'agit d'un Mac, il faut un logiciel pour formater le disque pour qu'il soit supporté par un Mac (Fat, HFS ou exFat) en lecture et en écriture. Un logiciel de partition propriétaire peut s'avérer nécessaire car le gestionnaire des disques par défaut peut ne pas être compatible avec une partition et un FS pour un Mac.  Également, il faut que l'ordinateur, sur lequel le transfert de données sera effectué, puisse écrire les données sur un disque dur formaté par un FS spécifique.
  • Parfois, la récupération de données sur disque dur mac peut être compromise en raison de la rareté des séries des disques durs spécialement fabriqués pour Apple.

Si ces particularités sont observées, on peut tout faire sur un ordinateur avec un OS quelconque.

Récupérer disque dur externe ou interne, quelle différence ?

Afin de récupérer des fichiers de disque dur externe, on se réfère à l'organisation des données à l'intérieur du disque. Un disque dur interne peut avoir une partition pour loger le système d'exploitation et une partition de données de l'utilisateur  pour le stockage. Si ce dernier respecte sa propre organisation des données, la récupération de disque dur externe revient à récupérer la partition qui contient les données de l'utilisateur. On peut donc faire abstraction de la partition du système. Pour récupérer des données sur disque dur externe hs, comme il n'y a pas de partition système, dans l'hypothèse où il y a une seule partition des données, donc, on est obligé de récupérer les données du disque dur portable dans sa totalité. Pour le faire soi-même, on doit maîtriser comment récupérer les données de disque dur interne, et on ne doit utiliser ce disque qu'en lecture pour en faire un clone. Ensuite on peut analyser le clone sans aucun risque.

Récupérer une partition de disque dur ou disque dur complet ?

Si le disque dur ne contient qu'une seule partition, récupérer une partition de disque dur ou récupérer un disque externe (ou interne) dur en entier, cela revient au même. Mais lorsque le disque dur contient plusieurs partitions, récupérer une partition de disque dur est beaucoup plus facile. Car il suffit de récupérer d'abord la table de partitions afin d'identifier le nombre de partitions ainsi que leurs limites et leurs tailles. Ensuite, la partition intéressante sera ciblée en priorité car les données sont obligatoirement dans les limites de la partition désirée.

Comment récupérer les données sur un disque dur externe ?

Récupérer les données sur un disque dur externe peut être parfois très différent d'un disque dur interne. En effet, l'interface du boîtier joue dans certain cas un rôle primordial dans la réussite de la récupération de données. Certaines interfaces cryptent les données, d'autres crée une couche physique ou une couche logique qui empêche le disque dur externe d'être reconnu directement par un ordinateur. L'accès aux données ne peut être acquis qu'après élimination de l'effet de la carte interface du boîtier. L'usage d'un logiciel de récupération de données de disque dur externe gratuit peut alors être possible et dans certains cas suffisant. Pour répondre au "comment récupérer des données sur un disque dur externe formaté ?", il faut savoir que très souvent le formatage du disque dur est de type "rapide". C'est à dire que les données sont toujours présentes. A condition que le disque ne soit pas utilisé après le formatage, la récupération de données sur un disque dur externe formaté peut être effectuée aisément.

Comment récupérer un disque dur formaté ?

Avant de penser à récupérer un disque dur formaté, il est très important de s'intéresser au type de formatage, dans la mesure du possible. La récupération de données de disque dur formaté gratuitement peut être différente selon les deux types principaux de formatage :

  • Formatage haut niveau ou formatage rapide : dans ce cas seul le MBR et le secteur de boot sont effacés. Les données ainsi que l'arborescence (MFT ou FAT) sont présents et récupérables. Un logiciel de récupération de disque dur formaté est tout à fait efficace pour ce type de tâche.
  • Formatage bas niveau : dans ce cas tous les secteurs du disque dur sont effacées un par un. Si tel est le cas, aucun résultat ne peut être obtenu avec un logiciel de récupération de données après formatage.
  • Dans certain cas, et en raison de la corruption de la table de partition, l'OS peut envoyer un message concernant un disque dur formaté. Si tel est le cas, la récupération de données de disque dur après formatage peut être facilement effectuée, même avec des moyen simples.

Dans le premier cas, la récupération de disque dur formaté peut être possible par un bon logiciel pour récupérer un disque dur,  destiné aux professionnels de récupération de données. Pour récupérer les données de disque dur après formatage, plusieurs scans peuvent être nécessaires afin de déterminer la bonne partition du disque dur qui contient les données de l'utilisateur. Récupérer les données de disque dur formaté gratuitement peut être possible avec l'utilitaire du disque TestDisk ou Recuva. Enfin, pour récupérer un disque formaté de façon sécurisé, il est fortement conseillé d'en faire un clone de sauvegarde afin de conserver la source inchangée.

Quels sont les outils de disque dur pour une réparation matérielle ?

Pour réparer un disque dur en panne matérielle, on peut distinguer trois types de pannes :

  • Panne électronique.
  • Panne mécanique.
  • Panne de Firmware.

Les outils de disque dur pour réparer une panne électronique :  un laboratoire d'électronique qui doit disposer les dispositifs de base pour la réparation de cartes électroniques : oscilloscope, station de dessoudage à air chaud, station de dessoudage à infrarouge. Une alimentation indépendante en courant continue à plusieurs sorties, une ou plusieurs stations de soudure, un microscope, une multitude de pinces brucelles, de supports de maintien de PCB, des outillages à main, et enfin des fournitures nécessaires aux travaux de réparation.
Les outils de disque dur pour réparer une panne mécanique : une hotte (ou Salle Blanche) pour créer les conditions d'ouverture de disque dur, des outils à mains, des outils spécifiques pour chaque opération (changement de têtes de lecture, déplacement des plateaux, etc).
Les outils de disque dur pour réparer une panne de Firmware : des carte pour interfacer le disque dur avec un logiciel pour récupérer disque dur, spécifiquement conçu pour la manipulation du Firmware et une banque de Firmware.

Comment récupérer un disque dur de PC HS ?

La récupération de disque dur de PC HS est relativement simple, à la condition que le disque dur n'ait aucun problème matériel ou physique. Il suffit de brancher le disque en interne ou bien le mettre dans un boîtier pour le brancher en USB sur un autre PC. Pour récupérer les données de disque dur interne, l'utilisation d'un logiciel de récupération de données est indispensable s'il s'agit d'un disque sous Windows XP et plus récent car le profil de l'utilisateur peut être verrouillé en accès direct. Les données sont accessibles facilement avec leur arborescence d'origine. Si certaines données sont perdues, un logiciel pour récupérer des données effacées peut être nécessaire.

Comment récupérer les données de disque dur mort ?

Par définition, un disque dur mort est un disque dont les plateaux ne sont pas exploitables. De ce point de vue du disque dur mort, récupérer les données est impossible. Sinon, pour les autres cas de dommages de disque dur, récupérer un disque dur défectueux peut être possible dans la limite de disponibilité de pièces de rechange. . De plus, récupérer un disque dur endommagé dépend énormément des compétences et des expériences du récupérateur du disque dur.

Comment récupérer des données sur disque dur défectueux ?

Le principe général de la récupération de données stipule qu'un disque défectueux doit être remis en état de fonctionnement afin de pouvoir en créer un clone qui sera utilisé à la place du disque dur en défaut de fonctionnement. Le schéma directeur de la récupération de données sur un disque dur défectueux est le suivant :

  • Remise en fonctionnement du disque dur HS.
  • Clonage du disque dur.
  • Analyse du clone.
  • Extraction des données.

Peut-on effectuer la restauration de disque dur ?

On entend par restauration, la remise en état précédent du disque dur. Sans parler de la restauration du système d'exploitation, le seul moyen disponible actuellement est le Time Machine. Il s'agit d'une sauvegarde régulière incrémentielle sur un disque dur externe. Si la sauvegarde se passe mal, la restauration de disque dur externe ayant une Time Machine est très compromise, et on risque sérieusement de perde l'arborescence des données lors d'une récupération de données.

Questions techniques sur disque SSD, clé USB et carte mémoire

Qu'est qu'un support Flash et comment ça marche ?

Un support Flash est un support dont l'élément de stockage de données est une mémoire Flash. Cela peut être une clé USB, une carte de mémoire (SD, CF, etc), ou un disque SSD (Solide State Drive). Ce type de support est dépourvu d'éléments mécaniques. Ce qui le rend plus solide mécaniquement. Ce type de support a ses qualités et ses défauts dont la principale est, très souvent, le résultat binaire de l'intervention  (tout ou rien). Le principe d'enregistrement des données est purement électronique. Il s'agit d'injecter une charge positive ou négative dans des cellules d'un semi-conducteur. Cette charge n'est pas supposée changer en cas de coupure de l'alimentation. Les données restent ainsi conservées.

Quelles sont les pannes du support Flash ?

Pour une clé USB ou carte mémoire, il y a deux type de panne : logique et physique uniquement. La panne physique peut être due à la PCB ou bien à l'un des composants électroniques accessoires empêchant le bon fonctionnement du support. Une clé USB ou carte mémoire n'ont pas de composant mécanique ni firmware. Pour un disque SSD, ayant un firmware, peut avoir des pannes liées à ce dernier. En dehors les pannes liées à une condition physique extrême (casse, torsion, eau, etc), les pannes des supports Flash sont brutales sans aucun signe avant-coureur, laissant l'utilisateur perplexe. Sur le site de Data Flash Back, il y a une FAQ intéressante et approfondie sur le support Flash.

Comment se passe la récupération de données sur un support Flash ?

Un cas de panne logique est relativement très aisé à récupérer par un moyen logiciel. Tandis que la panne est bien plus complexe, et la réussite de l'intervention est conditionnée par l'intégrité des puces mémoires contenant les données. L'intervention la plus sophistiquée est l'isolation des puces mémoires de la PCB, la lecture des données en hexadécimal et la reconstruction de ces données par un logiciel de récupération de données de clé USB (ou support Flash) utilisant des algorithmes simulant l'enregistrement d'origine par le microcontrôleur. Cette opération est incertaine et peut conduire dans certains cas à un échec.

Comment récupérer les données de clé USB endommagée physiquement ?

Récupérer les données sur clé USB endommagée physiquement ne peut être possible qu'à la condition, nécessaire et n'est jamais suffisante, que les puces mémoires soient exploitables. A partir de ce constat, plusieurs scenarii peuvent être envisageables :

  • Transplantation des puces mémoires dans une clé USB identique : cette méthode est la plus facile et la plus sûre si on trouve une clé USB hôte strictement identique. Normalement, après l'opération, récupérer des données sur une clé usb revient exactement à une récupération de clé USB en panne logique.
  • La lecture des puces mémoires sur un lecteur Flash et la simulation des fonctions du micro contrôleur.

Comment récupérer des données effacées de clé USB ?

La récupération de clé USB et les données supprimées peut dépendre de plusieurs paramètres dont certains sont fatals pour la réussite de la récupération de données effacées. Plusieurs types d'effacement peuvent être évoqués :

  • Effacer une quantité limitée de données : si la clé USB n'est pas utilisée après l'effacement, avec un simple outil de récupération de données, la restauration de données peut être effectuée aisément.
  • Formatage de clé USB : dans ce cas récupérer des fichiers après formatage dépend fortement du type de formatage (rapide ou bas niveau).
  • Suppressions de données avec utilisation : dans ce cas, récupérer des fichiers de clé USB devient plus compromis car la probabilité d'écrasement des données supprimées par erreur est élevée. Cela revient à récupérer les données après formatage bas niveau.

En cas d'effacement accidentel de données, le premier réflexe consiste à ne pas réutiliser le support en question pour une optimisation maximale de la chance de récupérer les données de clé USB. La récupération de fichiers peut alors être réalisée à l'aide d'un outil de recherche de données relativement simple.

Pour  aborder le "comment récupérer des données effacées sur un disque dur?", il faut prendre en compte les mêmes considérations et précaution que dans le cas d'une clé USB. Sauf que l'analyse du disque dur peut prendre beaucoup plus de temps qu'une clef USB ou carte mémoire. La quantité des données récupérées peut atteindre des volumes très importants. Nous conseillons de faire une récupération sélective par extension de fichiers.

Comment récupérer les données de clé USB gratuitement ?

Les tarifs de récupération de données étant relativement élevés, on cherche souvent des solutions pour récupérer les données de clé USB gratuitement. Pour ce faire, il faut d'abord s'assurer du type de la panne. A savoir que si la panne est logiciel, la récupération de données de clé USB gratuitement peut être possible à la condition de pouvoir manipuler sans risque les outils de récupération de données. Très souvent, un logiciel de récupération de données effacées gratuit n'est pas abouti en fonctionnalités. Mais il peut répondre à certains besoins spécifiques.
Il est important d'observer les règles suivantes pour effectuer une récupération de données de clef USB de façon sécurisée :

  • Être sûr que la panne est logicielle et non pas matérielle.
  • Pour récupérer les données perdues de clé USB, il faut absolument utiliser la clé en lecture uniquement.
  • Maîtriser l'utilisation du logiciel gratuit de récupération de données.
  • Ne jamais enregistrer les données récupérées sur la même clef USB.
  • Il est courant qu'un logiciel gratuit de récupération de données ne trouve pas l'arborescence. Alors que d'autres logiciels professionnels la trouvent facilement.

Questions techniques sur RAID, LVM, JBOD, etc

Qu'est-ce qu'un support multi-disques ?

Un support multi-disques est un support de stockage (vu comme unique) construit à partir d'une agrégation de plusieurs disques durs simultanément. Tout comme une clé USB contenant plusieurs puces mémoires ou bien comme un disque dur contenant plusieurs plateaux. Très souvent, les données, extraites depuis un disque faisant partie de la grappe, ne peuvent pas être exploitables par l'utilisateur. Il existe plusieurs méthodes d'assemblage de plusieurs disques en un support multi-disques. Le support multi-disques peut très bien répondre à un besoin spécifiques en termes de vitesse, de capacité ou de sécurité des données. Ce type de support a ses propres problématiques ajoutées à celles concernant chaque disque dur séparément. Ainsi, les méthodes de récupération de données deviennent plus complexes, plus coûteuse, plus onéreuses, plus chronophage et moins sûres.  

Qu'est-ce qu'un RAID (Redundant Array of Independent Disks) ?

C'est une des méthodes d'agrégation de plusieurs disques afin de former un support de stockage multi-disques. Il s'agit d'un "Assemblage Redondant des Disques Indépendants".  Cet assemblage peut s'effectuer de différentes manières. Ce qui donne des RAID différents dont les plus communs sont : RAID0, RAID1 et RAID5. Le RAID peut être construit par des moyens logiciels ou bien par des moyens matériels (une carte RAID). Dans un RAID, les données sont dispatchées par petits paquets sur tous les disques. Par conséquent, la taille du paquet, le nombre des disques et l'ordre d'enregistrement sont appelé les paramètres du RAID. Ces paramètres sont indispensables pour la reconstruction du RAID en cas de problème. Pour plus d'informations, voir cet article.

Qu'est-ce qu'un LVM (Logical Volume Management) ?

C'est une méthode d'assemblage ou une "gestion par volumes logiques" de plusieurs disques durs. Cette méthode est très souple et optimale dans les systèmes d'exploitation de type Unix, Linux. Cette méthode est un mélange du JBOD et du RAID. Elle permet la création d'un seul volume physique (comme un JBOD) sur lequel plusieurs volumes logiques peuvent être créés. Ces volumes peuvent être montés en RAID sur une couche LVM. Cette méthode ajoute une difficulté supplémentaire pour la récupération de données en cas de défaillance d'un ou plusieurs disques durs. (voir détails)

Qu'est-ce qu'un JBOD (Just a Bunch Of Disks) ?

Littéralement : "just un paquet de disques". C'est une concaténation de plusieurs disques indépendamment des caractéristiques de chacun afin d'obtenir un support dont la capacité est la somme des disques membres du JBOD. Cet assemblage est purement logiciel. Les données ne sont pas dispatchées sur les différents disques mais plutôt sont écrites de façon séquentielle, comme s'il s'agissait d'un seul disque dur. Un seul disque membres du JBOD peut contenir des données tout-à-fait des données intègres.

Questions techniques sur mobiles

Quels sont les mobiles pris en charge ?

Tous les mobiles sous les systèmes d'exploitation "iOS" d'Apple et "Android" de Google. Les appareils les plus connus sont les séries d'Apple : iPad, iPhone et les séries de Samsung : Galaxy Tab, Galaxy S et Galaxy Note.  

Quelles sont les conditions de pris en charge ?

Les appareils doivent être parfaitement fonctionnels. La perte de données ne doit pas remontée à très long temps. Il faut faire une sauvegarde avant de nous confier l'appareil. Il faut accepter les principes du "Rooting" pour un appareil sous Android et du "Jailbreaking" pour les appareils sous iOS. Ces manipulations ne sont pas systématiques mais peuvent être nécessaires. Dans des rares cas, elles peuvent provoquer une perte de données en cas d'incident technique imprévu.

Comment se passe la recherche de données et quelles sont les limites ?

Les possibilités et les intérêts de recherche et de récupération de données sont très limités sur les appareils mobiles. Car il s'agit très souvent de perte de photos, des vidéos et des contacts. Sauf dans le cas où le mobile est utilisé comme un support de stockage externe (comme une clé USB) pour y stocker des données informatiques importantes sur la carte micro SD additionnelle. Les moyens utilisés sont très souvent logiciels. Les contacts et les SMS sont très délicats à récupérer car ces informations sont organisées et enregistrées dans des bases de données dont la corruption est fatale. Notamment en cas d'initialisation de l'appareil. Tandis que pour les photos, vidéos et documents, la marge est plus importante même en cas d'initialisation de l'appareil.

Questions techniques sur CD, DVD & BD

En quoi les CD, DVD, BD sont différents du disque dur ?

Les CD, DVD, BD sont des supports optiques de stockage. Les données sont écrites par un rayon laser sur une couche photosensible. De plus, les systèmes de fichiers sont complètement différents. Les supports optiques sont généralement des supports passifs et ils sont dépourvus de système électronique adjacent pour la gestion des données. Ce sont une sorte de cahier optique.

Quelles sont les pannes du support optique ?

Sur un support optique, tant que la qualité de la couche photosensible est de bonne qualité, les données restent conservées et exploitables. L'altération de la qualité de cette couche peut provoquer la perte de qualité des données enregistrées ou bien peut empêcher l'accès aux données suivant l'endroit de l'altération.

Comment les données sont récupérées sur le support optique ?

La récupération de données sur un support optique est effectuée par un moyen logiciel uniquement. La qualité des données récupérées dépend essentiellement de la gravité de l'altération des données, de la sensibilité du lecteur optique ainsi que la performance des algorithmes des logiciels de récupération de données.

Questions commerciales

Pourquoi la récupération de données coûte si cher ?

Le coût de la récupération de données est relativement élevé chez un professionnel spécialisé et bien équipé de tout le matériel pour optimiser la chance de réussite. Un bon professionnel de la récupération de données, c'est : un spécialiste en informatique et en électronique simultanément, des ordinateurs super puissants, des logiciels ultra-performants, des équipements électroniques et mécaniques de pointe et très onéreux et enfin beaucoup de temps et d'investissement humain, mise à part toute la logistique annexe (local, site internet, charges, etc). Tous ces facteurs font grimper l'addition de la récupération de données. Pour alléger la facture, il faut sacrifier l'un de ces paramètres (vous pouvez voir un ami, un dépanneur informatique généraliste, faire l'intervention dans un autre pays). La décision vous appartient. Mais sachez que la chaîne de traitement est plus ou moins longue (suivant la panne) et il faut pouvoir trouver des solutions à tous les problèmes rencontrés. Les professionnels de la récupération de données n'apprécient pas que votre support soit manipulé par un tiers, car cela risque de faire grimper l'addition encore plus.

Pourquoi doit-on payer une avance non remboursable pour les disques en panne matérielle ?

Diskeom vous offre le coût du diagnostic, les frais du devis et le conseil. En cas d'accord sur un devis de panne matérielle, nous vous demandons une avance avant de commencer le travail. Cette avance est un gage du sérieux de votre motivation sur votre demande. De plus, cet avance nous permet de couvrir une partie des frais éventuels pour l'extraction de vos données et du temps passé sur votre cas. Cette avance est généralement déduit de votre facture finale.

Pourquoi le prix est en TTC pour le client particulier et en HT pour le professionnel ?

C'est une question d'égalité de traitement en termes de l'effort financier fourni. La différence est le montant de la TVA. Un client professionnel ou une entreprise récupère ce montant alors qu'un particulier ne peut pas le récupérer. Au final, pour la même panne, les deux catégories de nos clients paient exactement le même montant.

Y a-t-il d'autre laboratoire Diskeom en France ?

Pour le moment, il n'y a que le laboratoire principal à Paris. Nous envisageons très bientôt ouvrir un autre laboratoire de récupération de données sur Lyon pour couvrir le contre de la France, ainsi qu'un autre laboratoire de récupération de données sur Lilles pour couvrir le nord et la Belgique. Egalement, nous envisageons construire des partenariats avec d'autres laboratoires de récupération de données sur Nantes pour servir la région de l'ouest et la Bretagne. Un centre de récupération de données à Strasbourg (dépôt et information) et un point de collecte pour la récupération de données à Marseille, seront mis en service très bientôt.
Offrir la possibilité de réparation de disque dur externe à paris est une priorité pour Diskeom. Car pour un disque dur cassé, les récupérer les données dans une grande ville accessible et très fréquentée est une question de survie pour Diskeom. Pour un disque dur endommagé ailleurs qu'à Paris, la récupération de données peut être très fortement compromise en raison du manque de quantité suffisante pour maintenir un équilibre financier satisfaisant.

Questions procédurales

Pourquoi vos horaires ne sont pas très réguliers ?

Nous avons conçus ces horaires pour faciliter le déplacement de nos clients particuliers en activité, étant généralement très mal desservis. Les horaires habituels de Bureau peuvent très bien convenir aux clients professionnels, entreprises, aux particuliers ayant des horaires décalés.

Pourquoi les délais sont parfois très longs ?

Les délais sont généralement longs pour des cas bien précis ou le besoin de pièces de rechange s'avère indispensable. L'industrie du support de stockage est une industrie à grande vitesse. Malgré notre stock, et selon le cas, nous avons besoin d'effectuer des commandes, très souvent aux USA et Canada. De plus, ces cas sont graves et très lents. L'utilisation des disques de très grande capacité rend l'intervention encore plus longue. L'addition de ces paramètres fait augmenter le délai du traitement.   

Pourquoi les délais ne sont pas garantis pour les particuliers ?

Puisque nous faisons un effort de -20% (équivalent à la TVA pour un professionnel) pour un client particulier, nous lui demandons en contre partie un effort au niveau des délais. En cas de suractivité, nous devançons un cas d'une entreprise sur un cas d'un particulier car nous estimons que la demande d'une entreprise est plus urgente. Nous comprenons également les urgences des particuliers. Dans ce cas, ils peuvent demander un traitement de professionnel avec un tarif adéquat. En principe, tous nos clients sont traités de la même façon. Mais un client particulier peut demander (ce n'est pas une obligation) une remise de 20% contre un assouplissement des délais.   

Questions autres, non classées

Pourquoi je ferais appelle à vos services ?

Diskeom est une entreprise de récupération de données parmi d'autres. Si vous faites appel à nos services, nous espérons que ce n'est pas un hasard. Notre politique de fonctionnement est avant tout basée sur l'information du client et son libre choix. Nous refusons deux principes : l'agressivité commerciale et le manque de transparence. Nos compétences sont complètes et nous maîtrisons la totalité de la chaîne de production (pas de sous-traitance). La proximité est un principe fondateur de notre entreprise. Nous ne souhaitons pas devenir une usine de récupération de données. Certains professionnels vantent la quantité traitée par ans ou bien le nombre de leurs employés. Nous savons pertinemment que les processus de récupération de données sont complexes et il serait impossible de les codifier pour les généraliser à grande échelle. C'est comme la médecine ou la recherche. Chaque cas est unique et mérite la plus grande attention. Nous misons sur la qualité à prix juste. 

Pourquoi je ne dois pas laisser mon disque à un ami bricoleur ?

Un ami informaticien, dépanneur ou bricoleur ne peut rendre service que dans des rares cas en prenant toutes les précautions. Lorsque les choses se compliquent et cet ami ne peut plus suivre, il pourrait aggraver innocemment la situation sans se rendre compte. Le professionnel sollicité pour poursuivre ne sera pas avisé de toutes les manipulations effectuées. Des résultats contradictoires peuvent être obtenus et votre satisfaction sera loin d'être acquise. Il est très difficile de déterminer ce qu'a fait cet ami bricoleur. Il peut très mettre la responsabilité sur le dos de votre professionnel au lieu de l'assumer. La question principale est bien la sécurité, l'importance de vos données et le niveau de risque que vous acceptez à prendre en confiant votre support à un tiers.

Comment je peux éviter un problème de données à l'avenir ?

Étant données que le risque de perte de données est bien réel et qu'une prestation de récupération de données est onéreuse, il serait plus prudent de prévenir au lieu de guérir. En dehors des accidents inévitables, la prudence et la délicatesse dans la manipulation de votre support de stockage et la double sauvegarde restent les maîtres-mots dans ce domaine. En voici quelques conseils :

  • Si vous n'avez qu'un seul disque dur interne dans votre ordinateur, faites deux partitions. Une pour le système et les programmes et une pour les données personnels.
  • Si vous possédez un autre disque externe, faites une double sauvegarde (synchronisation régulière) de vos données personnelles sur ce disque externe.
  • Si vous voulez achetez deux disques par exemples, ne prenez jamais la même marque, même capacité chez le même marchand. Faites varier vos supports.
  • Contrairement aux idées reçues, les supports optiques ne sont pas fiables indéfiniment. Testez et renouveler-les de temps à autre.
  • Un disque dur qui commence à ralentir mérite d'être mis à la retraite.
  • Pensez au service du "cloud". Cela peut servir pour les données les plus importantes.

Ces conseils ne sont pas exhaustifs. On peut imaginer tant de conseils afin d'éviter autant de problème.